2013

Exposition de deux artistes
Bishin JUMONJI et Mitsukuni TAKIMOTO

Bishin JUMONJI et Mitsukuni TAKIMOTO

date :
du 13 au 25 novembre 2013
lieu :
GALLERY B
1-7-22 Yukinoshita, Kamakura-shi
248-0005 Kanagawa-ken, Japon [plan]
horaire :
11:00 – 18:00
fermeture :
mardi
tél :
+81-467-61-3755
fax :
+81-467-22-3472

GALLERY B Plan


ZANKETSU rectoZANKETSU verso

“ZANKETSU” Bishin JUMONJI

Festival de la culture Japonaise “JapanMania 2013”
13-15 septembre
KyivExpoPlaza (Kiev, Salyutnaya, 2-b)
Itinéraire :
à partir de la station de métro “Nyvky”
mp numéro 5, 26, 36
Numéro av 14, 23, 32
Numéro de route 410, 451, 465, 501, 575
arrêt “Salyutna”
http://japanmania.kiev.ua/

“ZANKETSU”
Les sujets des photos ont pour but de donner la forte impression qu’il s’agit de parties réelles d’un corps humain. Ce sont en réalité des sculptures de bois. Chaque pièce, y compris le torse, est taillée dans une seule pièce. La statue complète est d’une hauteur de 300cm. Ces éléments sont le fruit du travail d’une époque pendant laquelle les artisants cherchèrent à rendre le plus vivant possible le dynamisme des muscles et de la structure osseuse.

Ce sont les «ZANKETSU» (ou reliques incomplètes) d’une statue d’un «Kongô rikishi», personnage de la mythologie bouddhique. Je les ai trouvées dans le temple bouddhiste Tendai-shû, au pied du Mont Tsukuba, situé à 150 km au nord-est de Tôkyô. Cette statue posée à la porte du temple le garde des esprits démoniaques. Elle fut construite au treizième siècle, dans la période dite de Kamakura au Japon. Ces sujets ont plus de huit cents ans.

Il est supposé que ce sont les artisans-sculpteurs du groupe «KEI-HA» qui avaient leur atelier à Nara, une métropole culturellement avancée à cette époque, qui se déplacèrent jusqu’au temple pour travailler sur cette œuvre.

Une statue de Bouddha dans son intégralité a tendance à limiter son aspect artistique au contexte du bouddhisme ou à l’imagerie de cette religion et non simplement en tant qu’œuvre d’art. Les photos de «ZANKETSU» apportent au contraire un grand éclaircissement sur l’ambition expressionniste chevillée au corps des artisans de l’époque. Ces reliques sont criantes de réalisme. Et c’est absolument parfait pour l’expression photographique. Voilà pourquoi j’ai pris ces clichés.

JUMONJI Bishin


Pages: 1 2 3

https://jumonjibishin.com/fr/exhibition/trackback/ https://jumonjibishin.com/fr/exhibition/

permalink :

trackback :